PEUT-ON RéUSSIR SA VIE PROFESSIONNELLE ET êTRE UNE BONNE MèRE ?

Mes engagements / écrit par Candice Colin | Mai 8, 2014

MES ENGAGEMENTS 

Il y a un mois, je manque de tomber de ma chaise en découvrant une enquête réalisée par IPSOS, en partenariat avec le Forum ELLE active : 44 % des femmes considèrent  aujourd’hui en France qu’il est impossible d’être une bonne mère et de réussir sa vie professionnelle. Près de la moitié d’entre nous. Si je respecte bien sûr les convictions de chacune, je suis sidérée par le pourcentage.

Plus surprenant encore pour moi, d’après ce sondage, 60% des très jeunes femmes – de 18 à 29 ans- se sont déjà convaincues qu’elles devront mettre leur vie professionnelle entre parenthèses dans les années à venir. S’il est certain que l'arrivée du premier enfant marque une rupture nette entre notre évolution professionnelle et celle des hommes, je suis surprise par cette  désillusion si grande que le combat semble perdu avant même d’avoir commencé.

Alors pourquoi de tels résultats en 2014 ? La moitié des françaises se mettent-elles trop de pression pour parvenir à devenir une « bonne mère » ? Mais qu’est-ce qu’une bonne mère ? Peut est-ce aussi la faute au manque de place en crèches ? Certainement quand les revenus ne sont pas assez élevés pour envisager une autre solution. Et quand place il y a,  33% des femmes interrogées par l’enquête IPSOS estiment que les plages horaires des crèches ou des garderies sont inadaptées à leurs horaires de travail avec des répercussions négatives sur leur carrière et leur évolution professionnelle. Que penser aussi du comportement de certaines entreprises qui ne sont bien sur pas en reste.

Mais au final pour moi, le principal responsable est tapi dans l’ombre du foyer. Il ne peut y avoir d’égalité professionnelle si la femme est seule à supporter la charge des enfants : seule à devoir les garder, seule à se précipiter le soir pour les récupérer à la crèche ou à l’école, seule à gérer les activités, les rendez-vous chez le médecin … Car dans une grande majorité des cas, le déséquilibre dans la répartition des taches reste fort. Combien d’hommes assument une double journée, celle à laquelle beaucoup de femmes s’astreignent ? Combien d’hommes mettent leur vie professionnelle entre parenthèses pour s’occuper des enfants ? Une minorité bien sûr.

De mon côté, je bataille dur depuis 11 ans pour trouver cet équilibre. Et ma famille est la preuve que  les choses peuvent bouger même si cela prend du temps. Très féministe dans la promotion des femmes au travail, Monsieur Mari l’était beaucoup moins dans son approche de la répartition des charges familiales. Il a fallu BEAUCOUP de temps, de discussions mais aussi de tensions pour qu’aujourd’hui cette répartition soit équitable. Sans Monsieur Mari qui assure auprès des enfants, il me serait difficile de me consacrer comme je le fais au développement d’OFFICINEA et d'enchainer les nombreux déplacements que cela nécessite. OUI, j’adore mes enfants,  OUI je m’éclate dans mon travail, OUI il m'arrive d'être en surchauffe,  mais au final je me trouve plutôt pas mal comme maman même si je ne suis pas parfaite. Et vous, comment gérez-vous et qu'en pensez-vous ?

Une réflexion au sujet de « Peut-on réussir sa vie professionnelle et être une bonne mère ? »

  1. Bien sur que oui .Me concernant, j’ai pu trouver mon activité en ligne actuel grâce à Olivier de gagnersonargent, c’est avec ça que j’arrive à faire tourner mon foyer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *