FéMINISME : 5 RAISONS D’AIMER LE DISCOURS D’EMMA WATSON AUX NATIONS UNIES.

Mes engagements / écrit par Candice Colin | Oct 2, 2014

MES ENGAGEMENTS 

Lorsque j’ai commencé à rédiger ce blog, l’un des tous premiers sujets que j’ai voulu aborder et partager avec vous était mon engagement pour le droit des femmes. J’ai tout de suite voulu vous expliquer pourquoi je me sentais aujourd’hui féministe alors que je ne m’étais jamais posé la question en ces termes jusqu’à ce que je ne sois contrainte de suivre Monsieur Mari en expatriation en Russie sans l’avoir vraiment choisi. C’était il y a 10 ans, j’avais 33 ans et je découvrais, ahurie, que la parité n’existait pas. Mais dans quel monde vivais-je ?

A lire aussi : Pourquoi je suis féministe

A Moscou, on m’avait prévenu. Ne parle pas de féminisme, ce n’est pas bien perçu ici. Plus à l’ouest, il semblerait que ce ne soit pas bien perçu non plus en ce moment, que le mot lui-même soit devenu un vrai repoussoir.  Encore dernièrement, en France, on frisait le ridicule avec la réalisatrice Audrey Dana et l’ensemble de ses actrices (Vanessa Paradis en tête) expliquant lors de la sortie de « Sous les jupes des filles » avoir fait un film militant, pour la parité … mais pas féministe, non non surtout pas !

C’est dans ce contexte qu’Emma Watson (Hermione dans Harry Potter),  a été nommée, il y a 6 mois, ambassadrice pour le droit des femmes après des Nations Unies. La semaine dernière, elle lançait la campagne #HeForShe, première du genre pour les Nations-Unies, invitant les hommes à se mobiliser pour atteindre une vraie parité.  A cette occasion, elle tenait, très émue,  un discours remarqué sur le féminisme. Si je ne suis pas aussi enflammée que certains médias anglo-saxons à son sujet, je pense néanmoins que ce discours est intéressant pour 5  raisons.

1 - Il représente l’engagement d’une très jeune femme et ça c’est bien. Emma Watson a 24 ans, l’âge de nombre de jeunes filles qui affichent sur les réseaux sociaux, leur rejet du féminisme. Un petit coup d’œil à la page Facebook de « Women against Feminism » en dit long sur le phénomène.  En s’engageant et en utilisant sa notoriété auprès d’un public jeune, Emma Watson parle directement à ces jeunes femmes convaincues de ne pas avoir besoin du féminisme, alors qu’elles doivent précisément ce sentiment à des femmes qui se sont battues pour qu’elles bénéficient des droits qui sont les leur aujourd’hui.

2 - Il redéfinit clairement ce qu’est le féminisme car il y en a grand besoin. Emma Watson le rappelle fort à propos, le féminisme repose sur  la conviction que les hommes et les femmes ont accès aux mêmes droits et aux mêmes opportunités. Ce n’est que la recherche de l’égalité, en aucun cas la haine des hommes. Mais au final, comme le dit Emma Watson,  ce n’est pas le mot qui est important, mais l’idée et l’ambition sous jacentes.

 3 - Il rappelle les grands enjeux auxquels toutes les femmes dans le monde sont encore confrontées.  Et là le constat est sans appel. Il n’existe AUCUN pays au monde  où toutes les femmes disposent d’une situation similaire à celle des hommes. Y compris dans nos pays développés, y compris en France où l’on oublie encore parfois trop souvent que les  femmes n’ont obtenu le droit de vote qu’en 1944 et le droit d’ouvrir un compte en banque ou de travailler sans l’autorisation de leur mari qu’en 1965 !

 4 - Il  insiste sur le fait que les hommes eux aussi sont enfermés dans des stéréotypes, et qu’ils peuvent en souffrir. Nombreux sont ceux, soucieux de se conformer à l’image de ce que l’on attendrait d’un homme, refusent toute part de vulnérabilité au risque de sombrer bel et bien.

5 - Il affirme enfin que  la recherche de la parité est l’enjeu de tous et invitent les hommes à se saisir de ce sujet. Ce discours et d’une manière plus générale la campagne #HeForShe, se veulent avant tout un appel à la liberté, liberté d’être celle ou celui que l’on a choisi d’être.

Si vous n’avez pas vu ce discours, vous pouvez le découvrir ici. (Désolée, c’est en anglais.) Et vous, qu’en pensez-vous ?



 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *