REBONDIR PENDANT OU APRèS UNE EXPATRIATION

Mes super women / écrit par Candice Colin | avr 30, 2015
Francoise Clechet

MES SUPER WOMEN 

J’ai découvert Françoise Clechet sur le net au cours  de mes pérégrinations web. Je suis tombée sur son blog, un soir, par hasard. Et il m’a immédiatement parlé. Normal, la gestion de carrière des femmes expatriées est au cœur de son sujet. Si vous me suivez, vous le savez, j’ai vécu 5 ans en Russie et je ne connais que trop les défis qui se posent à toutes celles qui partent, suivant souvent leurs maris (le contraire est, il faut bien le dire, assez rare).  Car derrière les clichés et les images d’Epinal, il y a toujours une nouvelle vie à inventer, pas toujours facile. La réinstallation en France est aussi souvent bien plus compliquée que ce que l’on avait imaginé.  Accompagner ces femmes, Françoise en a fait son métier. Elle a créé son entreprise avec cette mission de les aider à rebondir, de retrouver leur voie et parfois d’entreprendre. Françoise, pourquoi ne t’ai-je pas rencontré il y a 11 ans ? C’est chose faite aujourd’hui.

Françoise, parle nous ton parcours. J’ai été expatriée 2 fois. Une première fois en tant qu’étudiante sur un campus anglais et puis mon aventure familiale : 5 ans à Naples et 2 ans à Rome avec nos 3 garçons! Partir en famille, laisser mon boulot derrière moi, ce fut une toute autre histoire que ma vie étudiante! La première année,  j’ai trouvé mes marques, appris l’italien et soutenu mes enfants qui étaient dans une école américaine. Puis j’ai dû réinventer ma façon de travailler pour continuer ma carrière de coach:  j’ai fondé le cabinet Graines d’Expat.  Cela n’était pas nouveau pour moi, j’avais déjà changé de voie plusieurs fois. A mes débuts, j’étais ingénieur qualité et R&D chez Unilever, puis j’ai rejoint un petit cabinet de consultants pour faire de la formation car j’aime beaucoup animer des groupes, transmettre. Cela m’a donné envie de créer mon propre cabinet de formation et conseil. Mais au bout de 10 ans dans la même branche je m’ennuyais… Alors j’ai plongé dans coaching, comme Obélix dans sa potion magique. Depuis 10 ans, cela me passionne toujours autant.

Pourquoi avoir fait le choix de l’entreprenariat ? Je suis entrepreneuse depuis 15 ans. J’ai fait ce choix pour avoir la liberté de gérer mon agenda et mon équilibre de vie, d’être présente pour mes enfants. Cela me permet de faire un travail que j’aime beaucoup, qui a du sens.  Je crée mon activité, je choisis mes missions, mes clients. Oui, c’est cela être entrepreneuse pour moi : indépendance, liberté, créativité, plaisir!

 Aujourd’hui, en quoi consiste ton métier ? Avec mon cabinet Graines d’Expat, je travaille avec des femmes expatriées qui veulent redonner du sens à leur parcours professionnel, rebondir, changer de voie ou bien entreprendre en nomade comme moi. Comme elles sont un peu partout dans le monde, je travaille surtout pas skype.

Quels sont les défis auxquels sont confrontées les femmes que tu accompagnes ? Elles s’ennuient en expatriation,  la vie de femme au foyer ou le boulot trouvé en local n’a plus de charme. Certaines s’inquiètent d’avoir un trou dans le CV pour retrouver du travail en France ou reprendre un poste dans leur ancienne boite. Elles ne savent pas comment valoriser leur expérience à l’étranger. D’autres bougent beaucoup et ne savent pas comment trouver une activité qui les suive.

Quand elles me contactent, elles sont souvent perdues, bloquées et ne savent pas par quel bout commencer. Elles ont aussi besoin de retrouver confiance en soi.  En expatriation il n’y a pas toutes les aides que l’on peut trouver en France pour retrouver un travail, être accompagné en groupe ou en solo. Du coup, elles pensent être les seules à avoir des difficultés.

Mais l’expatriation, c’est aussi une formidable occasion pour prendre du recul, revoir les priorités, écouter des aspirations étouffées.  Leur défi, c’est de profiter de cette période à l’étranger pour retrouver une activité avec plus de sens, plus de plaisir, plus d’équilibre.

Raconte nous une journée de ton quotidien ? Chaque jour est différent du suivant, j’ai agenda très souple ! Comme je travaille de la maison,  j’alterne les moments travail et les moments de détente. J’ai environ un à trois rendez-vous skype avec des clientes. Je prépare chaque entretien pendant environ 30 min, je relis mes notes, les échanges par mail. Après le skype, je note à chaud les points importants de l’entretien. Je dois aussi rester en contact  avec les femmes expats, c’est le côté “marketing” de ma vie entrepreneuse: j’écris un article pour mon blog, j’anime ma page facebook, je fais des recherches des sujets qui pourraient les intéresser.  Depuis 6 mois,  je prépare la certification coaching de niveau PCC, un niveau très exigeant délivré par la Fédération Internationale de Coaching. Je m’entraîne tous les jours soit avec mes pairs, soit seule. Aujourd’hui par exemple, je vais retrouver une collègue dans un café parisien pour 2 heures d’entraînement sur la technique du “life flow”.

Les moments de détente rythment ma journée: un tour au marché, une promenade avec une amie, footing, lecture dans ma chaise longue ou même, le comble,  étendre le linge, une activité que j’ai transformé en un moment de plaisir.

Quelle est ta devise dans la vie ? “Lorsque vous marchez, mangez, voyagez, soyez présents. Sinon vous passerez à côté de la majeure partie de votre vie.” Boudha. C’est de plus en plus vrai dans ma vie depuis que je pratique la méditation en pleine de conscience… et que j’ai appris par exemple à transformer une corvée de linge en un moment spécial! La présence permet aussi de développer l’écoute de soi et des autres, une qualité fondamentale en coaching.

Un livre de chevet ? Sur ma table de chevet, il y a une belle pile de livres en 3 langues: français, anglais, italien. J’adore lire tout simplement. Un livre en particulier ? Il faut vraiment choisir ? Alors je vais citer “L’intelligence du coeur” d’Isabelle Filliozat, le livre qui m’a amené à changer de voie pour faire du coaching.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>