HAPPY WOMEN’S DAY

Mes engagements / écrit par Candice Colin | mar 8, 2015
super woman

MES ENGAGEMENTS 

Aujourd’hui c’est la journée internationale de la femme. En Russie, c’est même un jour férié. Le 8 mars on fête les femmes, toutes les femmes, et malheur à celui qui l’oublierait (remarquez, difficile de faire l’impasse ce jour là on ne bosse pas). Toutes les entreprises sont mobilisées pour cette fête qui constitue la 2ème occasion de cadeaux après le jour de l’an. On pourrait s’en féliciter si la condition de la femme était à son top là bas. Mais ce n’est pas franchement l’impression que m’a laissée le pays !  Un pays où un célèbre animateur télé n’hésite pas en prime time à réhabiliter un autre VIP qui s’est égaré à massacrer le visage de sa fiancée sans être inquiété bien sur.  Alors je vais quand même vous le faire en mode russe et vous souhaitez à toutes un Happy women’s day !

nous sommes tous des féministes

Pour l’occasion et parce que mes convictions en la matière ne faiblissent pas, j’ai lu cette semaine « Nous sommes tous des féministes », un petit manifeste de  Chimamanda Ngozi Adichie, écrivaine nigériane peu connue en France mais célèbre dans les pays anglo-axons. Ce texte d’une cinquantaine de pages  est une version remodelée d’une conférence que l’auteur a donné au TEDxEuston, un colloque consacré à l’Afrique. Si le livre est  imprégné de la condition des femmes au Nigéria, il se veut bien plus universel. Tellement universel que Beyoncé a repris un passage entier de la conférence dans son titre Flawless.

Bon OK  je ne suis pas Beyoncé, mais moi aussi j’ai sélectionné quelques passages qui continuent de parler à la petite fille qui sommeille toujours en moi et à la maman de 2 garçons que je suis aujourd’hui …

« Nous passons un temps fou à répéter à nos filles qu’elles ne peuvent pas être en colère, ni agressives ni dures … sauf que nous prenons le contre pied et félicitons ou excusons les garçons, qui eux, ne s’en privent pas. »

« Nous apprenons aux filles à se diminuer, à se sous-estimer ».

« Je connais une femme qui a le même diplôme et le même poste que son mari. A la fin d’une journée de travail, c’est elle qui assume presque toutes les corvées de la maison. Ce qui m’a frappée, c’est que chaque fois qu’il changeait les couches du bébé, elle le remerciait. »

« Partout dans le monde, la question du genre est cruciale. Alors j’aimerais aujourd’hui que nous nous mettions à rêver à un monde différent et à le préparer. Un monde plus équitable. Un monde où les hommes et les femmes seront plus heureux et plus honnêtes envers eux-mêmes. Et voici le point de départ : nous devons élever nos filles autrement. Nous devons élever nos fils autrement ».

  Et tout est dit…. Bonne fête les filles : un petit livre à 2 euros, pourquoi vous en priver ? : ici 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>