LE MARATHON NICE CANNES SOUS LA PLUIE MAIS AU TOP !

Mes coups de cœur / écrit par Candice Colin | nov 10, 2014
Marathon relais

MES COUPS DE CœUR 

On y pensait depuis le mois de juin … C’est même pour lui que j'avais commencé  à courir au début de l’été alors que je n’avais jamais fait de running de ma vie. Et finalement, il a eu lieu hier :  le marathon Nice-Cannes, 14 500 coureurs venus du monde entier pour le courir et découvrir ses panoramas exceptionnels sur la mer, l’essentiel du tracé longeant la grande bleue.

Alors bien sûr, comme je l’ai déjà expliqué dans un autre billet, il n’était pas question de courir les 42 kilomètres mais plutôt de nous lancer dans une aventure commune, en équipe. Notre point commun ? Nous travaillons tous au sein d’Innovagrasse, le super espace dédié aux sociétés innovantes où j’ai installé les bureaux d’OFFICINEA.  Au final, nous étions deux teams Innovagrasse à nous élancer, parmi  450 équipes ! Pour chaque équipe, 6 relais avec un départ donné à 8h00 sur la promenade des anglais à Nice.

J’étais pour ma part prévue au deuxième relais, au départ de Saint-Laurent du Var. Comme lors d’ODYSSEA, je m’étais encore bien stressée la veille. Je devais être sur place à 8h20 (pour un départ indicatif à 8h50) … j’y étais dès 7h40 ! En arrivant, je découvre le principe des sas. En fonction de notre numéro de dossards, nous devons patienter dans de petits espaces réservés, guettant notre co-équiper en provenance de Nice pour perdre le moins de temps possible au moment du passage du précieux relais – une ceinture avec une puce  traquant notre temps. 8h55, Jean-Luc à l’horizon …  je récupère la ceinture et m’élance du mieux que je peux vers Cagne sur Mer, parcours intégral le long de la mer. Toute à mon enthousiasme, je n’ai pas vu la fin du relais, convaincue que je devais encore continuer. Delphine qui enchainait à ma suite a du me courir après pour récupérer la ceinture !

A lire aussi : ODYSSEA, on l'a fait

4 heures, 16 minutes et 22 secondes après le début de la course, Gabriel, notre dernier équipier franchissait la ligne sous une pluie battante, sur la Croisette à Cannes.  Bref, j’ai adoré cette journée même si je me suis sentie un peu frustrée d’avoir couru la plus petite portion, la seule que je pensais être capable de courir au moment de mon inscription.

L’année prochaine, comme pour ODYSSEA (que j’ai couru au mois de septembre), j’adorerais monter une équipe OFFICINEA, rien que des filles … Vous y serez ?

Pour les photos, c'est ici :

Marathon sas


Marathon saint Laurent


Marathon arrivee cannes]


Marathon médaille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>